J'ÉCRIS

19/03/2020

19 mars 2020, 00h43. 
Coronavirus & Insomnie


Je viens de me réveiller. J'ai dormi trois heures tout au plus, toute habillée de surcroît. Sensation très désagréable que de dormir avec un collant noir semi-opaque et une petite jupe en cuir. Impossible de me rendormir une fois changée, l'insomnie me chatouille et me gagne. J'instagram. Oui, si le monde tient encore debout après tout ça, nous pourrions certainement ajouter ce verbe au dictionnaire : instagramer. 

L'iphone affiche 1h23. Place à l'overdose de stories instagram et informations contradictoires. La psychose, l'angoisse et l'ennui sont devenus nos compagnons. De véritables sangsues. Pour information, et ce sera là ma première digression ( j'ai une appétence pour ces dernières) connaissez-vous l'hirudothérapie ? C'est une thérapie, comme son nom l'indique qui consiste à utiliser les sangsues en médecine. Elle est très utilisée dans le domaine de la chirurgie esthétique. Le principe est simple :   profiter de  certaines sangsues ont la capacité de manière presque indolore à prélever du sang humain tout en injectant un anticoagulant (hirudine) et un anesthésique naturel bien tolérés par l'organisme humain. La sangsue a un effet immédiat et local, comparable à celui d'une petite saignée, mais avec moins de douleur et avec le bénéfice supplémentaire d'une liquéfaction du sang (qui améliore le retour veineux). On en apprend des fraises avec de la chantilly tous les jours. Vous voyez, le Covid19 a du bon. Tant que l'inspiration est là, deuxième digression. Covid19 c'est assez laid, non ? Je n'affectionne pas cette appellation. Avant d'écrire ces lignes, je regardais l'application mobile Cnews. Les titres défilaient et commençaient tous par Coronavirus ceci, Coronavirus cela. Coronavirus, covid19, du pareil au même, c'est laid. Jugez mon propos et demandez-vous pour quelle raison suis-je en train de m'attarder sur le nom de ce virus et je vous répondrai qu'un nom un peu plus doux aurait potentiellement fait moins de dégâts. Imaginez que ce nouveau virus se soit appelé Apollo19. Je suis convaincue que la population française dans sa globalité aurait fait preuve de plus de responsabilité citoyenne et de bon sens en s'auto-confinant dès l'allocution du jeudi 12 mars de  Monsieur Le Président de la République. Au lieu de cela il aurait fallu au gouvernement français répéter, rabacher puis prendre des mesures drastiques afin de se faire entendre. Situation inédite certes mais bien réelle. Le déni n'est plus recevable, tenez-le vous pour dit.

Les réseaux sociaux

Pour palier à ce climat anxiogène, les humoristes fourmillent d'idées  afin de divertir leur communauté, les influencers inventent des challenges un peu voire très plats, les chanteurs en devenir multiplient les covers, beaucoup ouvrent un compte Tiktok sans même chercher à comprendre comment utiliser l'application, certains se découvrent chef cuisinier à domicile (humour noir je sais) d'autres proposent leurs cours de sport en direct et gratuitement (merci et bravo à eux) et certaines personnalités tentent d'apporter leur aide à la Nation en questionnant leur communauté sur ce que nous pourrions tous faire. Zlatan a même zlataner le virus en lançant une collecte de fonds destinée aux hôpitaux italiens, ce pays qui lui a tant donné et qu'il chérit profondément.

" Si le virus ne va pas à Zlatan, Zlatan va au virus"

Une personnalité qui fait du bien, Zlatan Ibraimovic. Il aurait fait un merveilleux journaliste aux punchlines uniques si le ballon ne lui avait pas mis le grappin dessus.


La fin d'un monde matériel

À mon sens, cette pandémie met en lumière le monde dans lequel nous vivons depuis trop longtemps. Je n'ai eu cesse de me le répéter. Je constatais avec effroi à quel point ce monde était triste, vide, dénudé de toutes valeurs, notion d'humanité, d'altruisme, de respect et la liste est non exhaustive. Souvent j'ai eu l'impression d'être la fille cachée d'Alain Delon ou de Michel Sardou ou bien encore d'avoir leur âge.