.

04/01/2020

police-shelter


Emma, je te connais autant que je me connais et un jour ça nous fait plus rien. La relation platonique reste ce qu'elle est car on a compris qu'elle n‘irait nul part. Du moins pour le moment. À ce stade, elle est fantasme, jeu et illusion. L’amour platonique, c'est aimer sans aimer, vouloir sans vouloir, admirer sans admirer, un pas en avant puis un pas en arrière. C’est aimer de loin : quand on veut et quand cela arrange nos petites affaires. C’est aimer savoir que l'autre est toujours là, à la place où on l’avait laissé. Exactement comme si on appelait sa mère (après un mois sans nouvelles) en disant :