PERVERS, PERVERSES & the City                     

25/12/2019

A relationship is like couture. If it doesn't fit perfectly, it's a disaster.

C'est la maladie du siècle. La perversion narcissique touche aussi bien les hommes que les femmes. Cependant, force est de constater que vous aurez plus de chances de croiser le chemin d'un pervers que d'une perverse. 




LES SIGNES AVANT-COUREURS


Les questions qui vous seront posées. Très rapidement cette personne va s'intéresser à vos points faibles. Elle doit savoir exactement sur quel levier appuyer pour vous atteindre. Les pervers narcissiques cherchent des proies faciles avec une ou plusieurs failles. Une femme divorcée avec des enfants, financièrement dans une situation difficile est un parfait exemple. Ou bien une femme qui n'a plus ses parents et dont le cercle amical et familial est très restreint. Tout PN qui se respecte a besoin d'isoler sa proie pour s'assurer que personne ne viendra stopper son processus de machination.

Vous ressentez de l'angoisse à chaque rendez-vous, comme une boule dans la gorge avant de le voir ? FUYEZ. Vous êtes suffisamment sensible pour ressentir ses mauvaises ondes. L'amour, les rencontres doivent être solaires. Quelqu'un qui vous fait du bien apporte de la chaleur, des rires et du bien-être indescriptible dans votre vie. Le doute est un miracle car il est un indicateur précieux. Si vous doutez, vous savez. Une relation saine se ressent. Ca fait juste "tilt", c'est une évidence. Oui, il est possible de se tromper sur une personne et de faire des erreurs. C'est aussi pour cette raison que je prends la peine de rédiger cet article important car il n'est pas le fruit d'une simple documentation et intérêt pour le sujet. Il est la résultante d'une expérience personnelle. 

Souvenez-vous qu'une bonne personne retire les questions qui viendraient taper à la porte de votre esprit. Une bonne personne vous pose sur un nuage. Vous ressentirez cette sensation de légèreté et vous comprendrez. Vous devez être si heureux de vous lever le matin que cela en deviendra indécent. Le son de l'amour résonne comme une course effrénée. Courir, oublier son maquillage, son sac, sa tenue juste pour croiser ce regard le plus vite possible et en profiter. Vous venez de visualiser ce son. Le bruit produit par l'amour. Oui, l'amour véritable existe.

Les yeux sont le miroir de l'âme

 Les yeux sont une chance. Cet organe qui reste inchangé depuis le jour de notre naissance à celle de notre mort. C'est pour cela qu'on dit qu'ils sont les fenêtres de l'âme. Ils disent tout. Ils expriment tout. Je vous souhaite de croiser des regards où il fait si bon vivre que vous ne voudrez plus les quitter. Je vous souhaite des lectures silencieuses. Les yeux sont le plus beau des livres. Avec pour titre la vie.


MILLE NUANCES DE NOIR

Le pervers narcissique est d'une noirceur infinie. Ce sont des personnalités pessimistes, sombres, éteintes, torturées et qui aiment détruire les autres car ils n'ont pas le courage de se détruire eux-mêmes. Vous allez devenir le transfert de leur(s) souffrance(s) si vous n'êtes pas tout de suite alerté(e) par leur comportement abject. Vous êtes l'éponge d'un frigo qui fuit sans arrêt. 

Le PN vous rend responsable de tout. Vous êtes fautive dans n'importe quel cas de figure. Par moments, vous irez jusqu'à vous remettre en question à vous en rendre malade alors que vous n'avez absolument rien fait.

En couple avec un PN, vous êtes soumise à sa dictature. Si vous avez le choix de votre plat au restaurant ceci relève du miracle. Vous irez voir le film qu'il veut, vous partirez en vacances dans une destination qui lui plait. Vous n'avez aucun droit de regard sur votre vie à deux car vous n'en avez pas. Vous êtes un pion. Son pion. Il se sert de vous pour avancer et ne pas se suicider. Oui, la plupart des PN ont des envies suicidaires. Par déduction logique, si vous restez trop longtemps à son contact, il réussira à vous transmettre cette envie.

Vous avez peur. Tout le temps. Vous pensez que sans lui vous n'êtes rien et qu'il est impossible de le quitter. Il a bien travaillé, il vous a bien manipulée. De grâce, réveillez-vous. 

                                          

Les violences psychologiques et physiques

Il a déjà levé la main ou il a frappé à côté. Il vous humilie en public autant qu'en privé. Vous êtes la pire des femmes : moche, grosse, stupide et personne ne vous aime sauf lui. Il aime vous mettre mal, il provoque des disputes qui n'ont pas lieu d'être. Il aime vous voir énervée et en pleurs pour lui, cela lui provoque une jouissance intérieure. Plus vous pleurez, plus il vous insulte. Il vous achève avec les mots les plus blessants qui lui viendront à l'esprit. Ensuite, il s'excuse et vous prévient que c'est la dernière fois qu'il vous pardonne.

Vous n'êtes jamais assez bien. Vous cuisinez pour vingt personnes sans la moindre reconnaissance. Si une. Celle de l'humiliation : vous avez tout fait pour ses invités mais personne ne doit savoir. Tout doit être passé sous silence car ses amis ne doivent jamais vous aimer. Vous n'êtes rien si ce n'est un fantôme. 

Souvent, il se moque de vous sous le ton de l'humour, enfin c'est ce qu'il tente de vous faire croire. Seulement, l'humour n'est en aucun cas lié à la dégradation de votre personne. Une vanne de temps en temps peut passer. Admettons. En revanche, la démolition de votre personne face à ses amis est tout sauf de l'humour. Communément, cela s'appelle de la maltraitance psychologique. Vous êtes le souffre-douleur du PN et de sa cour d'amis qui regardent sans rien dire la plupart du temps. Oui, c'est si drôle de rabaisser les gens pour se sentir vivant. Avec le recul, vous plaindrez ces gens. Ils ne survivent qu'au travers de la souffrance qu'ils infligent à autrui.

Lorsque vous êtes malade, il admire et contemple votre état comme si il attendait votre mort. Le but du PN est de vous voir morte. En général, le PN doit vous tuer indirectement. Ce sont ses mots, son processus de machination qui doit vous amener à vous suicider. Il sera présent si vous devez à l'hôpital juste pour assister à votre potentiel dernier souffle. Il en rêve la nuit. 

Le PN est un vampire. Il se nourrit de votre souffrance pour atténuer la sienne. Dites vous une chose : un PN n'a rien d'humain si ce n'est son apparence. Je mesure ici le sens et le poids de mes mots. Le PN est tel un robot : vide d'humanité.

Ce sont des corps dépourvus de tout sentiment humain, d'empathie, de compassion, d'amour et de vie. À l'instar d'un mort qui aurait ressuscité. Il est le fantôme de sa propre vie.

Si en lisant ces lignes des frissons ont parcouru vos avant-bras, votre dos, votre corps ou que votre souffle s'est coupé vous avez ou êtes encore confronté(e) à subir sa présence. Quittez cette personne et retrouvez le goût à la vie qu'il n'aura jamais.


UNE LOI 

Le législateur doit agir en proposant un texte de loi visant à sanctionner ces violences psychologiques et physiques. La mort psychique doit être considérée comme un crime. 



Xoxo, D