TIGER POYET

19/08/2018


Connaissez-vous cet homme ?



Il s'agit de Gustavo Poyet, l'entraineur des Girondins de Bordeaux. Pardon, employons donc le passé car il a été mis à pied par ses dirigeants ce vendredi matin

Vous n'aimez pas le football ? Soit. Mais prenez le temps de lire cet article qui relate à mon sens et tel un miroir, le monde dans lequel nous vivons. Plus qu'un sport, le football est une religion dont nous pouvons tirer des enseignements.


LES FAITS


Jeudi matin, Gustavo Poyet arrive à l'entraînement. Une mauvaise surprise l'attend, il se rend compte  qu'un de ses joueurs et pas des moindres, manque à l'appel. Il s'agit de Gaëtan Laborde,  attaquant.  Après un coup de fil, le coach est informé que Gaëtan Laborde est désormais un joueur du Montpellier Hérault Sport club. 

Secret de polichinelle, Gaëtan devait partir du club bordelais cet été. Mais pas sans l'accord de son entraîneur qui avait demandé expressément que son départ coïncide avec l'arrivée d'une nouvelle recrue.Force est de constater que ses conditions n'ont pas été respectées. Pire, on l'a mis devant le fait accompli. Il n'a été tenu informé du départ de son attaquant que lorsque ce départ était effectif.

Effectif, c'est le mot de la situation. En effet, Gaëtan Laborde avait non seulement signé avec son nouveau club mais il était également physiquement déjà dans sa nouvelle ville de Montpellier quand son ancien coach a appris le pot aux roses.

De surcroît, Christophe Hutteau, l'agent de Gaëtan Laborde lors d'une interview téléphonique pour RMC sport clamait " j'ai appelé Stéphane Martin ( dirigeant bordelais) pour lui dire que Gaëtan avait accepté les offres de Montpellier en lui demandant la permission de prendre la voiture avec sa famille et sa petite amie pour nous y rendre ". 

Tout a été organisé et passé sous silence. Personne n'a jugé utile de prévenir le coach du départ de son joueur. Un scénario issu d'une cour de récréation où la franchise serait proscrite. Depuis quand manque-t-on de respect de la sorte à un coach ?

" Il ne s'agit pas là que d'une simple affaire liée au monde du sport et du football "

LE DÉBAT


Il est fort intéressant d'ouvrir et d'axer le débat non pas sur cette affaire en elle-même mais sur ce qu'elle met en lumière.

- Absence volontaire de communication entre les dirigeants, le staff et l'entraineur concernant le départ de Gaëtan.

- Manque absolu de respect et de professionnalisme pour reprendre les termes de Mr Poyet.

- Volonté limpide de faire craquer psychologiquement le coach afin de l'inciter à déraper (en l'occurrence lors de la conférence de presse du jeudi 16 août 2018 ) 

- Acharnement quant à la véracité du discours du coach. Tenter de le faire passer pour un menteur., B.A.- BA de la psychologie inversée 

Les victimes deviennent les bourreaux, voilà la triste réalité de l'époque qui est la nôtre.  Les propos d'un journaliste RMC sport s'adressant à Christophe Hutteau l'attestent :  "on a du mal à démêler le vrai du faux dans cette histoire".  La réponse de Christophe Hutteau se passe alors de tout commentaire " je crois qu'il n'y a pas de faux et pas de vrai " .

Comment noyer le poisson ? Une bonne communication qui s'exerce par un manque de communication. Rendre l'histoire la plus floue possible pour que l'opinion publique ne retienne que la réaction dite "disproportionnée" du coach en conférence de presse.

Le coach n'a jamais été informé du départ de son attaquant. La question ne mérite aucune réflexion, l'incohérence des faits parle d'alle-même. Effectivement, au pied du mur Gustavo Poyet a eu des propos très passionnés. Doit-on lui en tenir rigueur considérant le fait que ses dirigeants lui ont coupé l'herbe sous le pied ?


                                              TWIST DE L'HISTOIRE 

La raison véritable cachée dans ce pot aux roses est enfantine. Vraiment pas glorieux comme fin on aura connu mieux. Malheureusement, il ne s'agit pas du dernier film de Steven Spielberg.

Gustavo Poyet n'a pas été informé du départ de Gaëtan Laborde pour la simple et bonne raison qu'il a réussit l'exploit de ne plus le mettre titulaire notamment lors du premier match de barrages de ligue Europa. Il semblerait désormais que cette affaire se porte sur un problème d'égo mis à mal par un coach. 

On comprend mieux pourquoi Didier Deschamps est qualifié de visionnaire. Il a fait le choix d'une équipe qui allait communiquer plutôt qu'une équipe  "imbattable" sur le papier. Contre toute attente, il a pris le risque de perdre sans Karim Benzema que de gagner avec lui (rires).

" Les personnalités comme Gustavo Poyet si on pouvait les multiplier, le monde se porterait bien mieux. Ces personnes là vivent dans un monde qui s'appelle RESPECT. #ArethaFranklinRIP "


Remerciement particulier à Diego Poyet pour sa bienveillance


Xoxo, D